« Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. » Jn 6, 68






























 
  

Mardi de la deuxième semaine de Carême
Commentaire du jour
Saint Paschase Radbert (?-v. 849), moine bénédictin
Commentaire sur l'évangile de Matthieu, 10, 23 (trad. Delhougne, Les Pères commentent, p. 153 rev.)

« Vous n'avez qu'un seul maître, le Christ »

       Si quelqu'un trouve bon de dĂ©sirer une haute charge dans l'Église (cf 1Tm 3,1), qu'il dĂ©sire l'Ĺ“uvre que celle-ci permet de rĂ©aliser et non l'honneur qui lui est attachĂ© ; qu'il dĂ©sire aider et servir tous les hommes, plutĂ´t qu'ĂŞtre aidĂ© et servi par tous. Car le dĂ©sir d'ĂŞtre servi procède de l'orgueil, comme celui des pharisiens, et le dĂ©sir de servir naĂ®t de la sagesse et de l'enseignement du Christ. Ceux qui cherchent les honneurs pour eux-mĂŞmes sont ceux qui s'Ă©lèvent, et ceux qui se rĂ©jouissent d'apporter leur aide et de servir sont ceux qui s'abaissent pour que le Seigneur les Ă©lève.

      Le Christ n'a pas parlĂ© ici de celui que le Seigneur Ă©lève, mais il a dit : « Celui qui s'Ă©lève lui-mĂŞme sera abaissĂ© », de toute Ă©vidence par le Seigneur. Il n'a pas parlĂ© non plus de celui que le Seigneur abaisse, mais il a dit : « Celui qui s'abaisse volontairement sera Ă©levĂ© », en consĂ©quence, par le Seigneur... Ainsi, Ă  peine le Christ s'est-il rĂ©servĂ© tout particulièrement le titre de « maĂ®tre » qu'il invoque la règle de sagesse en vertu de laquelle « celui qui veut devenir grand doit ĂŞtre le serviteur de tous » (Mc 10,43)... Cette règle, il l'avait exprimĂ©e en d'autres termes : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cĹ“ur » (Mt 11,29).

      Dès lors, quiconque veut ĂŞtre son disciple ne doit pas tarder Ă  apprendre cette sagesse du Christ, car « tout disciple accompli sera comme son maĂ®tre » (Lc 6,40). Au contraire, celui qui aura refusĂ© d'apprendre la sagesse enseignĂ©e par le MaĂ®tre, loin de devenir un maĂ®tre, ne sera mĂŞme pas un disciple.



 
©Evangelizo.org 2001-2018