« Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. » Jn 6, 68






























 
  

Troisième Dimanche de Carême
Commentaire du jour
Catéchisme de l'Église Catholique
§ 547 – 550

« Le règne de Dieu est survenu pour vous »

       JĂ©sus accompagne ses paroles par de nombreux « miracles, prodiges et signes » (Ac 2,22) qui manifestent que le Royaume est prĂ©sent en lui. Ils attestent que JĂ©sus est le Messie annoncĂ©. Les signes accomplis par JĂ©sus tĂ©moignent que le Père l'a envoyĂ©. Ils invitent Ă  croire en lui. Ă€ ceux qui s'adressent Ă  lui avec foi, il accorde ce qu'ils demandent. Alors les miracles fortifient la foi en Celui qui fait les Ĺ“uvres de son Père : ils tĂ©moignent qu'il est le Fils de Dieu. Mais ils peuvent aussi ĂŞtre « occasion de chute » (Mt 11,6). Ils ne veulent pas satisfaire la curiositĂ© et les dĂ©sirs magiques. MalgrĂ© ses miracles si Ă©vidents, JĂ©sus est rejetĂ© par certains ; on l'accuse mĂŞme d'agir par les dĂ©mons.

      En libĂ©rant certains hommes des maux terrestres de la faim, de l'injustice, de la maladie et de la mort, JĂ©sus a posĂ© des signes messianiques ; il n'est cependant pas venu pour abolir tous les maux ici-bas, mais pour libĂ©rer les hommes de l'esclavage le plus grave, celui du pĂ©chĂ©, qui les entrave dans leur vocation de fils de Dieu et cause tous leurs asservissements humains.

      La venue du Royaume de Dieu est la dĂ©faite du royaume de Satan : « Si c'est par l'Esprit de Dieu que j'expulse les dĂ©mons, c'est qu'alors le Royaume de Dieu est arrivĂ© pour vous » (Mt 12,28). Les exorcismes de JĂ©sus libèrent des hommes de l'emprise des dĂ©mons. Ils anticipent la grande victoire de JĂ©sus sur « le prince de ce monde » (Jn 12,31). C'est par la croix du Christ que le Royaume de Dieu sera dĂ©finitivement Ă©tabli : « Dieu a rĂ©gnĂ© du haut du bois. »



 
©Evangelizo.org 2001-2018