« Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !

Saisissez votre courriel


Confirmez votre courriel

















 
  

Deuxième Dimanche après Pâques (Dimanche du Bon Pasteur)

Première lettre de saint Pierre Apôtre 2,21-25.
Mes bien-aimés, le Christ a souffert pour nous, vous laissant ainsi un exemple, afin que vous suiviez ses traces.
Lui qui " n'a point commis de pĂ©chĂ©, et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvĂ© de faussetĂ© ";  
lui qui, outragĂ©, ne rendait point l'outrage ; qui, maltraitĂ©, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait Ă  celui qui juge avec justice ;
qui a lui-mĂŞme portĂ© nos pĂ©chĂ©s en son corps sur le bois, afin que, morts au pĂ©chĂ©, nous vivions pour la justice ; c'est " par ses meurtrissures que vous avez Ă©tĂ© guĂ©ris. "
Car " vous étiez comme des brebis errantes ", mais maintenant vous êtes revenus à celui qui est le pasteur et l'évêque de vos âmes.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10,11-16.
En ce temps-là, Jésus dit aux pharisiens : Je suis le bon pasteur. Le bon pasteur donne sa vie pour ses brebis.
Mais le mercenaire, qui n'est pas le pasteur, et Ă  qui les brebis n'appartiennent pas, voit venir le loup, laisse lĂ  les brebis et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse.
Le mercenaire s'enfuit, parce qu'il est mercenaire et qu'il n'a nul souci des brebis.
Je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent,
Comme mon Père me connaît, et que je connais mon Père, et je donne ma vie pour mes brebis.
J'ai encore d'autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie ; il faut aussi que je les amène, et elles entendront ma voix et il y aura une seule bergerie et un seul pasteur.



Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon




Commentaire du jour : Saint Thomas d'Aquin
« Le vrai berger donne sa vie pour ses brebis »



 
©Evangelizo.org 2001-2017