« Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. » Jn 6, 68






























 
  

Dimanche de la PentecĂ´te

Livre des Actes des ApĂ´tres 2,1-11.
Quand arriva le jour de la PentecĂ´te, les disciples Ă©taient tous rĂ©unis dans un mĂŞme lieu ;
et tout Ă  coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison oĂą ils Ă©taient assis.
Et ils virent paraître des langues séparées, comme de feu ; et il s'en posa une sur chacun d'eux.
Et tous furent remplis d'Esprit-Saint, et ils se mirent à parler en d'autres langues, selon ce que l'Esprit leur donnait de proférer.
Or il y avait, séjournant à Jérusalem, des Juifs, hommes pieux de toutes les nations qui sont sous le ciel.
Ce bruit s'étant produit, la foule s'assembla et fut bouleversée, parce que chacun les entendait parler en sa propre langue.
Ils Ă©taient stupĂ©faits et s'Ă©tonnaient, disant : " Tous ces gens qui parlent, ne sont-ils pas des GalilĂ©ens ?
Comment donc les entendons-nous chacun dans notre propre langue maternelle ?
Parthes, Mèdes, Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, du Pont et de l'Asie,
de la Phrygie et de la Pamphylie, de l'Égypte et des contrées de la Lybie Cyrénaïque, Romains résidant ici,
tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons dire dans nos langues les merveilles de Dieu. "

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 14,23-31.
En ce temps-lĂ , JĂ©sus dit Ă  ses disciples : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera et nous viendrons Ă  lui, et nous ferons en lui notre demeure.
Celui qui ne m'aime pas, ne gardera pas mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé.
Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous.
Mais le Consolateur, l'Esprit-Saint, que mon Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.
Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; je ne la donne pas comme la donne le monde. Que votre cĹ“ur ne se trouble point et ne s'effraye point.
Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m'en vais, et je reviens Ă  vous. Si vous m'aimiez, vous vous rĂ©jouiriez de ce que je vais au Père, car mon Père est plus grand que moi.
Et maintenant, je vous ai dit ces choses avant qu'elles n'arrivent, afin que, quand elles seront arrivées, vous croyiez.
Je ne m'entretiendrai plus guère avec vous, car le Prince de ce monde vient et il n'a rien en moi.
Mais afin que le monde sache que j'aime mon Père, et que j'agis selon le commandement que mon Père m'a donné, levez-vous, partons d'ici.



Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon




Commentaire du jour : Saint Bonaventure
Prière pour obtenir les sept dons du Saint-Esprit



 
©Evangelizo.org 2001-2017