« Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. » Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !

Saisissez votre courriel


Confirmez votre courriel

















 
  

Fête du Sacré-Cœur de Jésus

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,8-12.14-19.
Mes frères, à moi, le plus petit de tous les saints, cette grâce a été donnée de prêcher aux gentils les richesses incommensurables du Christ,
et de mettre en lumière, aux yeux de tous, l'économie du mystère qui avait été caché depuis le commencement en Dieu, le Créateur de toutes choses,
afin que les principautés et les puissances dans les cieux connaissent aujourd'hui, à la vue de l'Eglise, la sagesse infiniment variée de Dieu,
selon le dessein éternel qu'il a réalisé par Jésus-Christ Notre-Seigneur,
en qui nous avons, par la foi en lui, la hardiesse de nous approcher de Dieu avec confiance.
A cause de cela, je fléchis le genou devant le Père,
de qui tire son nom toute paternité dans les cieux et sur la terre,
afin qu'il vous donne, selon les trésors de sa gloire, d'être puissamment fortifiés par son Esprit en vue de l'homme intérieur,
et que le Christ habite dans vos cœurs par la foi, de sorte que, étant enracinés et fondés dans la charité,
vous deveniez capables de comprendre avec tous les saints quelle est la largeur et la longueur, la profondeur et la hauteur,
même de connaître l'amour du Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis de toute la plénitude de Dieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 19,31-37.
En ce temps-là, on était à la préparation de la Pâque et pour empêcher que les corps restassent sur la croix pendant le Sabbat, ce Sabbat étant un grand jour, les Juifs prièrent Pilate de faire rompre les jambes aux crucifiés et de les détacher.
Les soldats vinrent donc, et ils rompirent les jambes du premier, puis de l'autre qui avait été crucifié avec lui.
Mais quand ils vinrent à Jésus, le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes.
Mais un des soldats lui transperça le côté avec sa lance, et aussitôt il en sortit du sang et de l'eau.
Et celui qui l'a vu en rend témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu'il dit vrai, afin que vous aussi vous croyiez.
Car ces choses sont arrivées afin que l'Écriture fut accomplie : "Aucun de ses os ne sera rompu."
Et il est encore écrit ailleurs : "Ils regarderont celui qu'ils ont transpercé."



Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon




Commentaire du jour : Saint Bonaventure
La blessure du cœur



 
©Evangelizo.org 2001-2017