« Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. » Jn 6, 68






























 
  

Troisième Dimanche après la Pentecôte

Première lettre de saint Pierre Apôtre 5,6-11.
Très chers frères : humiliez-vous sous la main puissante de Dieu, pour qu'il vous exalte au temps de sa visite.
DĂ©chargez-vous sur lui de toutes vos sollicitudes, car lui-mĂŞme prend soin de vous.
Soyez sobres, veillez ; votre adversaire, le diable, comme un lion rugissant, rode autour de vous, cherchant qui dĂ©vorer.
Résistez-lui, fermes dans la foi, sachant que vos frères dispersés dans le monde, endurent les mêmes souffrances que vous.
Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés à sa gloire éternelle dans le Christ, après quelques souffrances, achèvera lui-même son œuvre, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.
A lui soient la gloire et la puissance aux siècles des siècles ! Amen !

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 15,1-10.
En ce temps-lĂ , les publicains et les pĂŞcheurs s'approchaient de JĂ©sus pour l'Ă©couter.
Et les Pharisiens et les scribes murmuraient, disant : " Cet homme accueille des pĂ©cheurs et mange avec eux. "
Et il dit Ă  leur adresse cette parabole :
" Qui d'entre vous, ayant cent brebis, s'il en perd une, ne laisse pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le dĂ©sert, pour aller après celle qui est perdue, jusqu'Ă  ce qu'il l'ait retrouvĂ©e ?
Et quand il l'a retrouvée, il la met sur ses épaules tout joyeux et,
de retour Ă  la maison, il convoque les amis et les voisins et leur dit : " RĂ©jouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvĂ© ma brebis qui Ă©tait perdue. "
Ainsi, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance.
Ou bien, quelle est la femme ayant dix drachmes qui, si elle perd une drachme, n'allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin jusqu'Ă  ce qu'elle l'ait retrouvĂ©e ?
et quand elle l'a retrouvĂ©e, elle convoque les amies et les voisines et leur dit : " RĂ©jouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvĂ© la drachme que j'avais perdue. "
Ainsi, je vous le dis, il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. "



Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon




Commentaire du jour : Saint Jean XXIII
« Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue »



 
©Evangelizo.org 2001-2017