¬ę Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. ¬Ľ Jn 6, 68






























 
  

Huiti√®me Dimanche apr√®s la Pentec√īte

Lettre de saint Paul Ap√ītre aux Romains 8,12-17.
Mes frères, nous ne sommes pas redevables à la chair pour vivre selon la chair.
Car si vous vivez, selon la chair, vous mourrez ; mais si, par l'Esprit, vous faites mourir les Ňďuvres du corps, vous vivrez ;
car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
En effet, vous n'avez point reçu un Esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, en qui nous crions : Abba ! Père !
Cet Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu et cohéritiers du Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, pour être glorifiés avec lui.

√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Luc 16,1-9.
En ce temps-l√†, J√©sus dit √† ses disciples cette parabole : Un homme riche avait un √©conome qu'on accusa devant lui de dissiper ses biens.
Il l'appela et lui dit : " Qu'est-ce que j'entends dire de toi ? Rends compte de ton intendance, car tu ne pourras plus √™tre intendant. "
Or l'intendant se dit en lui-m√™me : " Que ferai-je, puisque mon ma√ģtre me retire l'intendance ? B√™cher, je n'en ai pas la force ; mendier, j'en ai honte.
Je sais ce que je ferai pour que, quand je serai destitué de l'intendance, il y ait des gens qui me reçoivent chez eux. "
Ayant convoqu√© chacun des d√©biteurs de son ma√ģtre, il dit au premier : " Combien dois-tu √† mon ma√ģtre ? "
Il dit : " Cent mesures d'huile. " Et il lui dit : " Prends ton billet, assieds-toi vite et √©cris : cinquante. "
Ensuite il dit √† un autre : " Et toi, combien dois-tu ? " Il dit : " Cent mesures de froment. " Et il lui dit : " Prends ton billet et √©cris : quatre-vingts. "
Et le ma√ģtre loua l'intendant malhonn√™te d'avoir agi d'une fa√ßon avis√©e. C'est que les enfants de ce si√®cle sont plus avis√©s √† l'√©gard de ceux de leur esp√®ce que les enfants de la lumi√®re.
Et moi je vous dis : Faites-vous des amis avec la richesse malhonn√™te, afin que, lorsqu'elle viendra √† manquer, ils vous re√ßoivent dans les pavillons √©ternels.



Extrait de la Bible catholique traduite par le chanoine Crampon




Commentaire du jour : Saint Clément d'Alexandrie
¬ę Faites-vous des amis ¬Ľ



 
©Evangelizo.org 2001-2017