¬ę Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !

Saisissez votre courriel


Confirmez votre courriel

















 
mardi 02 mai 2017
St Athanase, évêque et docteur



Deuxi√®me lettre de saint Paul Ap√ītre aux Corinthiens 4,5-14.
Mes frères, ce n'est pas nous-mêmes que nous prêchons, mais le Christ Jésus notre Seigneur. Quant à nous, nous sommes vos serviteurs en considération de Jésus.
Car Dieu, qui a dit : Que la lumi√®re brille du sein des t√©n√®bres, c'est lui qui a fait luire sa clart√© dans nos cŇďurs, pour que nous fassions briller la connaissance de la gloire de Dieu, laquelle resplendit sur la face du Christ.
Mais nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin qu'il paraisse que cette souveraine puissance de l'Evangile vient de Dieu et non pas de nous.
Nous sommes opprim√©s de toute mani√®re, mais non √©cras√©s ; dans la d√©tresse, mais non dans le d√©sespoir ;
pers√©cut√©s, mais non d√©laiss√©s ; abattus, mais non perdus ;
portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps.
Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle.
Ainsi la mort agit en nous, et la vie en vous.
Anim√©s du m√™me Esprit de foi, selon ce qui est √©crit : " J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parl√©, " nous aussi nous croyons, et c'est pourquoi nous parlons,
sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus, nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous présentera à lui avec vous.


√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Matthieu 10,23-28.
En ce temps-l√†, J√©sus dit √† ses disciples : Quand on vous pers√©cutera dans une ville, fuyez dans une autre. Je vous le dis en v√©rit√©, vous n'aurez pas achev√© de parcourir les villes d'Isra√ęl, que le Fils de l'homme sera venu.
Il n'y a pas de disciple au-dessus du ma√ģtre, ni de serviteur au-dessus de son seigneur.
Il suffit au disciple d'√™tre comme son ma√ģtre, et au serviteur comme son seigneur. S'ils ont appel√© le ma√ģtre de maison B√©elz√©boul, combien plus les gens de la maison !
Ne les craignez donc point : car il n'y a rien de cach√© qui ne doive se d√©couvrir, rien de secret qui ne doive √™tre connu.
Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le au grand jour, et ce que vous entendez à l'oreille, publiez-le sur les toits.
Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l'√Ęme ; craignez plut√īt celui qui peut perdre l'√Ęme et le corps dans la g√©henne.






 
©Evangelizo.org 2001-2017