¬ę Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !

Saisissez votre courriel


Confirmez votre courriel

















 
samedi 17 juin 2017
St Grégoire Barbarigo, évêque et confesseur



Livre de l'Ecclésiastique 44,16-17.22-23.45,3.7.15.
Voici le grand pontife, qui pendant sa vie, fut agréable à Dieu,
et, au temps de la colère est devenu la réconciliation des hommes : il ne s'en est pas trouvé de semblable à lui dans l'observance de la loi du Très-Haut.
C'est pourquoi il a jur√© de le faire cro√ģtre dans son peuple.¬†¬†
Le Seigneur a béni en lui toutes le nations, et a confirmé en lui son Alliance.
Il eut √©gard √† lui dans ses b√©n√©dictions, il lui a continu√© sa mis√©ricorde, et il trouva gr√Ęce devant le Seigneur.
Par sa parole, il a fait cesser des prodiges. Il l'a glorifié devant les rois, il lui a donné un commandement devant son peuple et il lui a montré sa gloire.
Il a établi avec lui une alliance éternelle, et lui a donné le sacerdoce suprême.
Il l'a rendu heureux dans la gloire, pour exercer le sacerdoce, louer son nom et lui offrir un encens d'agréable odeur.


√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Matthieu 25,14-23.
En ce temps-l√†, J√©sus dit √† ses disciples cette parabole : Partant pour un voyage, un homme appela ses serviteurs et leur remit ses biens.
A l'un il donna cinq talents, √† un autre deux, √† un autre un, √† chacun selon sa capacit√©, et il partit en voyage. Aussit√īt,
celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla les faire valoir, et il en gagna cinq autres.
De la même manière, celui qui avait reçu les deux, en gagna lui aussi deux autres.
Mais celui qui en avait re√ßu un s'en alla faire un trou en terre, et il y cacha l'argent de son ma√ģtre.
Longtemps apr√®s, le ma√ģtre de ces serviteurs revient et leur fait rendre compte.
S'avan√ßant, celui qui avait re√ßu les cinq talents en pr√©senta cinq autres, en disant : " Ma√ģtre, vous m'aviez remis cinq talents ; voici cinq autres talents que j'ai gagn√©s. "
Son ma√ģtre lui dit : " Bien, serviteur bon et fid√®le ; en peu tu as √©t√© fid√®le, je te pr√©poserai √† beaucoup ; entre dans la joie de ton ma√ģtre. "
S'avan√ßant aussi, celui qui avait re√ßu les deux talents dit¬†: " Ma√ģtre, vous m'aviez remis deux talents¬†; voici deux autres talents que j'ai gagn√©s. "
Son ma√ģtre lui dit : " Bien, serviteur bon et fid√®le, en peu tu as √©t√© fid√®le, je te pr√©poserai √† beaucoup ; entre dans la joie de ton ma√ģtre. "






 
©Evangelizo.org 2001-2017