¬ę Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. ¬Ľ Jn 6, 68



ABONNEZ-VOUS !

Saisissez votre courriel


Confirmez votre courriel

















 
mercredi 28 juin 2017
Vigile des Sts Pierre et Paul, ap√ītres



Livre des Actes des Ap√ītres 3,1-10.
En ces jours-là, Pierre et Jean montaient au Temple pour la prière de la neuvième heure.
Et il y avait un homme, boiteux de naissance, qu'on apportait et posait chaque jour pr√®s de la porte du temple appel√©e la Belle, pour demander l'aum√īne √† ceux qui entraient dans le temple.
Lui, voyant Pierre et Jean qui allaient entrer dans le temple, leur demanda l'aum√īne.
Mais Pierre, le fixant, avec Jean, lui dit : " Regarde-nous. "
Et il tenait les yeux sur eux, s'attendant à recevoir d'eux quelque chose.
Mais Pierre lui dit : " Je n'ai ni argent ni or ; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus-Christ de Nazareth, marche ! "
Et le prenant par la main droite, il le souleva. A l'instant les plantes de ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ;
d'un bond il fut debout, et il marchait, et il entra avec eux dans le temple, marchant, sautant et louant Dieu.
Tout le peuple le vit qui marchait et qui louait Dieu.
Ils le reconnaissaient comme √©tant celui-l√† qui s'asseyait pr√®s de la Belle Porte du temple pour demander l'aum√īne, et ils furent remplis d'√©tonnement et de stupeur pour ce qui lui √©tait arriv√©.


√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean 21,15-19.
En ce temps-l√†, J√©sus dit √† Simon-Pierre : " Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ?" Il lui r√©pondit : "Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime." J√©sus lui dit : "Pais mes agneaux."
Il lui dit une seconde fois : "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ?" Pierre lui r√©pondit : " Oui, Seigneur, vous savez bien que je vous aime." J√©sus lui dit : "Pais mes agneaux."
Il lui dit pour la troisi√®me fois : "M'aimes-tu ?" et il lui r√©pondit : "Seigneur, vous connaissez toutes choses, vous savez bien que je vous aime." J√©sus lui dit : "Pais mes brebis."
"En v√©rit√©, en v√©rit√© je te le dis, quand tu √©tais plus jeune, tu te ceignais toi-m√™me, et tu allais o√Ļ tu voulais ; mais quand tu seras vieux, tu √©tendras les mains, et un autre te ceindra, et te m√®nera o√Ļ tu ne voudras pas."
Il dit cela, indiquant par quelle mort Pierre devait glorifier Dieu. Et apr√®s avoir ainsi parl√©, il ajouta : "Suis-moi".






 
©Evangelizo.org 2001-2017