¬ę Domine, ad quem ibimus? Verba vitae aeternae habes. ¬Ľ Jn 6, 68






























 
mardi 18 juillet 2017
St Camille de Lellis, confesseur



Première lettre de saint Jean 3,13-18.
Tr√®s chers fr√®res : ne vous √©tonnez pas si le monde vous hait.
Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
A ceci nous avons connu l'amour, c'est que Lui a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.
Si quelqu'un possède les biens de ce monde et que, voyant son frère dans la nécessité, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?
Mes petits enfants, n'aimons pas de parole et de langue, mais en action et en vérité.


√Čvangile de J√©sus Christ selon saint Jean 15,12-16.
En ce temps-l√†, J√©sus dit √† ses disciples : Voici quel est mon commandement : c'est que vous vous aimiez les uns les autres comme je vous ai aim√©s.
Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son ma√ģtre ; mais je vous ai appel√©s amis, parce que tout ce que j'ai entendu de mon P√®re, je vous l'ai fait conna√ģtre.
Ce n'est pas vous qui m'avez choisi, mais c'est moi qui vous ai choisis et qui vous ai établis, pour que vous alliez et que vous portiez du fruit, que votre fruit demeure, et que le Père vous accorde ce que vous lui demanderez en mon nom.






 
©Evangelizo.org 2001-2017